UNE AUBERGE REINVENTÉE…

UNE AUBERGE REINVENTÉE…

Un bâtiment historique

Le Pont de Montvert s’est développé autour de son pont de pierre surplombant le Tarn. A seulement quelques dizaines de mètres du pont, le bâtiment de l’Auberge en ferait une des plus anciennes habitations du village.
Lors des travaux de rénovation en 2020, il a été découvert un élément de la ferme soutenant le toit et mentionnant à la fois la signature du charpentier de l’époque ainsi que la date d’achèvement de la construction : 1689 !
Quant à sa vocation, le bâtiment est connu pour abriter depuis toujours une auberge.

Une halte idéalement placée

Lorsqu’un jeune écrivain d’origine écossaise, motivé par une peine de cœur, décide le 22 septembre 1878 de traverser les Cévennes depuis Le Monastier sur Gazeille (Haute Loire) pour rejoindre Saint Jean du Gard (Gard), son périple le conduit au Pont de Montvert.
Accompagné de l’ânesse Modestine, Robert Louis Stevenson fait étape à l’Auberge des Cévennes le 29 septembre 1878 et y fait une rencontre qu’il relatera dans son récit édité l’année suivante, « Voyage avec un âne dans les Cévennes » :
« …Mais Clarisse ! Que dirais-je de Clarisse ? Elle servait à table, avec une lourdeur impassible et nonchalante qui avait quelque chose de bovin, mais ses grands yeux gris étaient noyés dans une espèce de langueur amoureuse. »
Avec la reconnaissance de l’ouvrage et de son auteur (L’île au Trésor, Dr Jekyll & M. Hyde..) , le chemin parcouru devient vite un incontournable pour les émules de Stevenson. Afin de le rendre plus accessible, il faudra attendre 1993 avec le balisage de la Fédération Française de Randonnée et son classement (GR®70).

Une halte idéalement placée

Lorsqu’un jeune écrivain d’origine écossaise, motivé par une peine de cœur, décide le 22 septembre 1878 de traverser les Cévennes depuis Le Monastier sur Gazeille (Haute Loire) pour rejoindre Saint Jean du Gard (Gard), son périple le conduit au Pont de Montvert.
Accompagné de l’ânesse Modestine, Robert Louis Stevenson fait étape à l’Auberge des Cévennes le 29 septembre 1878 et y fait une rencontre qu’il relatera dans son récit édité l’année suivante, « Voyage avec un âne dans les Cévennes » :
« …Mais Clarisse ! Que dirais-je de Clarisse ? Elle servait à table, avec une lourdeur impassible et nonchalante qui avait quelque chose de bovin, mais ses grands yeux gris étaient noyés dans une espèce de langueur amoureuse. » 
Avec la reconnaissance de l’ouvrage et de son auteur (L’île au Trésor, Dr Jekyll & M. Hyde..) , le chemin parcouru devient vite un incontournable pour les émules de Stevenson. Afin de le rendre plus accessible, il faudra attendre 1993 avec le balisage de la Fédération Française de Randonnée et son classement (GR®70).

Un patrimoine à préserver, un modèle à réinventer

Parce que l’aventurier d’aujourd’hui n’est plus tout à fait le voyageur d’hier, la rénovation complète de l’Auberge débutée en avril 2020 se devait d’être cohérente et permettre de répondre aux nouvelles attentes tout en conservant le charme et l’esprit du lieu.
Ainsi, en plus d’une remise aux normes totale de l’établissement, tous les espaces (chambres et communs) ont été repensés pour satisfaire le plus grand nombre et de nouveaux services mis en place.
L’établissement aujourd’hui se veut multi-services, élégant, fun et accessible, avec l’ambition de s’engager dans une démarche éco-responsable globale (que vous pourrez découvrir prochainement sur notre site) et qui s’inscrit dans un tourisme durable, authentique.

Nous contacter

Par téléphone au : 07 89 51 90 92

Par mail : formulaire de contact 

SUIVEZ-NOUS